ET UN ATELIER DE SOPHROLOGIE, CA RESSEMBLE A QUOI?


Il nous arrive, avec ma collègue Sandra infirmière en cardiologie, sophrologue et hypnothérapeute d'organiser ponctuellement des ateliers au gré de nos inspirations. L'envie de partager notre enthousiasme et notre amour de la vie nous pousse à vous proposer le temps d'une journée de remettre de la magie dans votre quotidien.

Pour préparer ces atelier, nous réfléchissons un peu, rions beaucoup et nous partageons volontiers notre expertise avec passion.


Voici donc quelques photo, prises par Mag Simm, "Moonlight photograpies", lors de notre dernier atelier fin mars 2022.


Nous tachons, au cours de ces ateliers de nourrir aussi bien le corps que l’âme... C'est pourquoi nous vous proposons diverses approches telles que des:

-Approches psycho-corporelles (mobilisation douce du corps, respiration, méditation, visualisation)

-Séances d’hypno-relaxation de groupe

-Échanges et partages

-Soul-collage et photolangage...

MERCI, MERCI, MERCI...

La gratitude est un des éléments central en psychologie positive. C'est pourquoi, je m'efforce chaque jour de remercier pour ce que je reçois.

Et aujourd'hui, je souhaitais remercier, mon amie, ma collègue et partenaire professionnelle, Sandra, avec qui je crée ces évènements.


Mais aussi toutes les personnes qui nous soutiennent lorsque nous créons de nouveaux projets...



Mag Simm, à qui nous devons ces magnifiques photos.


Agni Basant qui met parfois à notre disposition sa salle si chaleureuse.

Toutes les personnes présentes, les participants, qui nous font confiance.


ÉLOGE DE LA SANTÉ GLOBALE


La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie.


Or actuellement, la dichotomie cartésienne qui ne considère la santé qu'à travers un prisme somatique, au détriment de la santé psychique, me semble délétère.

Corps et l'esprit sont une unité indéfectible.

Préserver l'un permet de maintenir l'autre.


Ainsi, la santé mentale résulte de l’interaction entre les ressources disponibles et les facteurs de stress (restrictions sociales, isolement, chômage, soucis financiers, conflits familiaux...).


Selon l'OFSP, les plus impactés sont les:

- + de 65 ans, isolées socialement ou présentant une maladie préexistante.

- jeunes supportant difficilement la réduction des contacts sociaux.

- "âges moyens" confrontés aux multiples contraintes liées au travail, parents d’enfants de - de 12 ans, familles monoparentales...

Ne serait-il pas nécessaire de promouvoir une approche en santé globale ?


SOUVENIRS DE PRISES EN SOIN PAR LA RELAXATION


Parfois, certains peinent pas à se détendre. Tout juste parviennent-ils à fermer les yeux.

Ils présentent parfois des mouvements des mains, des pieds, des rires immotivés, surtout lors des premières séances.

Ces manifestations parasites peuvent refléter l’intensité de leur malaise face à l’immobilité, leur intériorité, la sollicitude du soignant...

Peut alors émerger la conscience de n'avoir pas reçu.

De ne pas savoir comment faire "pour prendre soin de soi".

Prendre un bain chaud peut être un plaisir difficile à s'octroyer...


Nous pouvons alors soutenir le particpant dans cette reconquête de soi, de cet espace intérieur qui a été antérieurement piétiné.

L'aider à vivre des expériences positives dans son corps, réveiller des sensations agréables ou moins agréables, qui peuvent être validées telles qu'elles présentent et ainsi perdre leur "dangerosité".

Car certain(e)s d'entre elles-eux ont peur de ressentir.

CRÉER UN ESPACE POUR L'AUTRE


Certains participants n’ont parfois jamais fait l’objet d’une attention, ni de la part de leur famille, ni de la part du système de santé ou de ses représentants...


Ainsi, créer un espace unique, accueillir ce qu’il est, parfois au-delà des mots, peut déjà être un signal que l'on adresse à l'Autre: « toi aussi, tu comptes… Je te reconnais comme mon semblable ». Ceci est quelquefois un premier pas pour lui redonner dignité et confiance.


D’autres encore, lorsqu’ils ont subi un traumatisme, n’ont pas les mots pour partager leur vécu, leur intimité, leurs émotions, dont ils sont parfois coupés…

S’adresser au corps, inconscient charnel, peut permettre de dénouer ce qui s’est figé dans le corps. Peut soutenir la libération des MAUX, qui peuvent ensuite être mis en MOTS.

Bien sûr, les séances de groupe ne sont pas un espace privilégié pour accueillir des blessures profondes ou anciennes (les séances individuelles sont alors plus propices).


Cependant, quelque soit le vécu de chacun au cours de la séance, ce qui apparait à la conscience ou se manifeste dans le corps sera accueilli. C'est pourquoi nous faisons le choix d'être deux.


De manière à pouvoir vous accueillir de manière inconditionnelle.


Quoi qu'il en soit, cette remise en lien corps-esprit est l'occasion d'envisager le corps comme un espace de perlaboration.

Ainsi, porter son regard en tant que thérapeute, sur le corps de l'Autre est l'occasion de prendre en compte la dimension inconsciente (l'inconscient étant aussi charnel).


"Le corps est dépositaire d’un élément germinal pouvant donner naissance à une nouvelle pensée qui n’a jamais été pensée auparavant." Bion


Les approches corporelles, pratiquées dans un environnement sécurisant, peuvent renforcer le sentiment de bien-être ou dans les situations de grandes souffrances, remettre en route un processus de réaménagement bio-psycho-social (l'histoire individuelle étant inscrite dans l'histoire corporelle).

"La médecine dominante est fermement convaincue des vertus de la chimie pour l'amélioration de la vie, et prend rarement en compte le fait que l'on puisse changer les fonctions et l'équilibre de l’organisme d'une autre manière..." B. Van Der Kolk


SORTIR DE LA CAVERNE DE PLATON!


Selon Platon, notre condition humaine nous assigne à être prisonnier d'une Caverne.

Cette Caverne, dans laquelle nous sommes pris au piège, est l'illusion...

Illusion de nos jugements, de nos idées reçues, de nos croyances...

Cette illusion nous empêche de percevoir le monde tel qu'il est, de vivre dans la vérité...


L'intérieur de la Caverne correspond à notre état premier... celui de l'ignorance.

Nous sommes tout d'abord prisonnier de notre médiocrité, de notre impuissance.

Car depuis notre enfance, nous sommes conditionnés par notre éducation, notre culture... qui nous maintient dans une illusion que nous acceptons, sans chercher au-delà.


Or, la connaissance, la curiosité, la prise de conscience de soi, prise de conscience de cette illusion, vont venir bouleverser nos croyances antérieures et instaurer le doute dans nos certitudes. Ceci nous force à nous mettre en marche pour sortir de la Caverne.

Ainsi, lorsque nous faisons des formations, des inter ou des supervisions, nous sommes amenés à réfléchir sur nos pratiques de soins, sur nos valeurs...


Nombre d'entre nous ont parfois peur de cette lumière aveuglante, à l'entrée de la Caverne et préfèrent le confort de l'ignorance.


Cependant, une fois que nous avons côtoyé la connaissance, il est impossible de retourner dans l'ignorance car le savoir est source de bonheur et de liberté...



L’allégorie de la caverne, est une invitation à sortir de l'ignorance dans laquelle nous nous trouvons, à reconnaître l'intelligence présente en nous, pour aller vers la connaissance.


La sophrologie, l'hypnose, la pleine conscience nous aide à sortir de l'illusion, à regarder notre monde comme si c'était la première fois...


On prépare la suite, mais cette fois, on sera trois...

On vous en dit plus tout soudain!


Au plaisir de vous rencontrer au cours de l'un de nos ateliers...

Ma collègue, partenaire et amie Sandra Roduit: https://sophrosan.ch/

La photographe Mag Simm: https://cherrydeck.com/magsimm

La "facilitatrice digitale" Nadine Rey: https://www.facilement.ch/index.html

Notre hôte Agni Basant: https://agni-basant.com/