"VOIR LE POSSIBLE, LA OU LES AUTRES VOIENT L'IMPOSSIBLE, LA EST LA CLÉ DU SUCCÈS"...


CE QUI NOUS EMPÊCHE D'AVANCER...


-L'ABSENCE DE VISION!

Le cas de Yasmine


L'autre jour, j'ai reçu une patiente (appelons-la Yasmine, pour plus de fluidité de lecture) en pleine reconversion professionnelle. Elle essaie de développer sa propre activité alors qu'elle a été salariée pendant des années... mais ne sais pas trop comment déployer celle-ci...


De ce fait, Yasmine a postulé pour un job alimentaire mais les premiers jours d'essai n'ont pas été concluant des 2 côtés. Elle ne trouvait pas sa place au sein de la nouvelle équipe et cette même équipe émettait des doutes auprès de la responsable à son sujet.


Finalement, le contrat s'est arrêté là...

Yasmine a eu un vécu de rejet, d'abandon, alors qu'elle-même savait que ce poste n'était pas pour elle. C'en est suivi une anxiété massive et des douleurs somatoformes.


Elle était découragée, perdue, ne se sentait pas capable...


Or, Yasmine a de nombreuses ressources. Tout d'abord c'est une femme très intelligente qui a des compétences dans de nombreux domaines... mais aussi de nombreuses ressources (la peinture, l'écriture, le sport, la méditation...).


En fait, ce qui lui manquait, c'est une VISION!

Une vision de ce qu'elle souhaite devenir!

De ce qu'elle veut ressentir!

Une vision cohérente avec ses valeurs...


La problématique que vivait Yasmine faisait écho à la mienne.

C'est pourquoi je ressentais le besoin de la soutenir et lui montrer que "ce qu'on pense être impossible, est possible"...


C'est pourquoi, j'ai envie de vous partager ici mon propre chemin, un chemin semé d'obstacles et d'embuches...


Voilà comment tout a commencé...


2021: cela fait 20 ans que je suis infirmière...

J'ai tout d'abord commencé à me "faire les armes" en milieu hospitalier, explorant toutes les interfaces des soins somatiques, des plus aigus à la réhabilitation, en France, dans les Dom Tom et finalement en Suisse...


En 2010, on m'a proposé de faire une formation en hypnose... J'ai accepté, n'ayant aucune idée de là où cela allait me mener!

Puis j'ai ouvert mon cabinet en 2014 à Gland, en commençant avec une demi journée par semaine.

Je sentais que c'était juste, que ça répondait à ma vision du soin... à savoir proposer une approche intégrative de la santé en mêlant médecine allopathique et médecine complémentaire!

Mais, il y a tellement de thérapeutes... je ne parvenais pas à me lancer à 100% comme indépendante, craignant de ne pas pouvoir payer mes factures!


Alors j'ai réfléchi... j'ai tourné le problème dans tous les sens!

Comment faire en sorte de pouvoir vivre de ce qui m'anime, de ce qui me fait me sentir vivante...

Puis, j'ai continuer à me former (en soins infirmiers, en hypnose, en sophro, mais aussi en marketing pour savoir comment créer une "entreprise" et comment la développer...).


Enfin, j'ai démissionné en 2018, pour pouvoir concilier mon activité salariée et mon activité indépendante et obtenir une accréditation auprès le l'Association Suisse des Infirmières pour exercer en tant qu'Infirmière en Psychiatrie, en indépendant.


Je suis actuellement sur la dernière ligne droite... Je serais tout soudain remboursée par la Complémentaire pour la Sophrologie et idem par la LAMAL pour les soins infirmiers...



Comme vous le voyez, le chemin a commencé en 2010 (c'est vrai, je suis plutôt un diesel qu'un turbo), mais ce qui me tient dans les moments moins faciles, les obstacles... c'est ma vision! Je sais où je vais et ce que je veux...


Aujourd'hui, ce que je veux, c'est mettre mon expérience à au service de mes patients, pour les aider à sortir de l'ornière, à dépasser l'obstacle, à créer leur propre vision de ce qu'ils souhaitent devenir...

Et me sentir libre de proposer des soins selon ma vision et mes valeurs...



L'illusion de l'Iceberg...


Ainsi, AVOIR UNE VISION est essentiel...


Car bien souvent, un échec, un sacrifice , une déception peut être dépassée si nous avons une vision du but, à savoir le sommet de l'iceberg...


Remettre les choses en perspective permet de garder courage, même dans l'adversité, accepter la frustration...


Mais au delà de la vision, lorsque nous sommes sur le chemin, il est nécessaire de rester humble.


Car parfois, nous nous retrouvons en posture d'expert (lorsque nous sommes dans notre zone de confort) ou en posture d'apprenant (lorsque nous en sortons).


Il est ainsi nécessaire d'accepter de ne pas savoir.

Accepter de demander de l'aide.

Ou accepter d'en recevoir.

Être bienveillant avec nous-même comme nous le serions pour d'autre...



-LE REJET DE NOTRE VULNERABILITE...

"Être arrogant, c'est révéler sottement son infériorité, en s'imaginant paraitre supérieur" E. Thiaudière


Trop souvent, pour éviter de réfléchir ou de déconstruire nos héritages, transmissions... nous nous accrochons à nos certitudes. Ou essayons de rendre certain, ce qui est incertain... "tu as tord, j'ai raison... Ferme-là! Le débat est clos!"


La mécanique des émotions...


Ou alors, nous anesthésions notre vulnérabilité, nos émotions, pour ne pas ressentir...

-la tristesse d'1 téléphone attendu qui ne vient pas... -la peur d'être rejeter... -la colère d'avoir été viré... -le détachement, lorsque l'on doit viré quelqu'un...


Triste condition humaine?

Notre monde est vulnérable et cette vulnérabilité fait partie de notre condition humaine...


Mais, il faut que nous soyons conscient que nous ne pouvons pas nous anesthésier de manière sélective... Si nous "choisissons" d'anesthésier les émotions difficiles (la peur, la honte...), nous anesthésions aussi nos affects (la joie, la gratitude...). Nous ne ressentons plus, nous sommes coupés, vides... et la vie perd de son sens!


Alors, nous ouvrons le frigo et prenons une bière, ou nous jettons sur le pot de Nutella, ou roulons un joint...

Or, plus nous sommes effrayés, plus nous nous sentons vulnérables, et plus effrayés nous sommes encore... Triste cercle vicieux!!! Acceptons notre vulnérabilité...

Si Achille avait su que son talon était son point de vulnérabilité, il aurait su se protéger et n'en serait pas mort...


Connaître nos zones de faiblesse, accepter notre vulnérabilité nous rend paradoxalement plus fort.

Ce qui est important lorsque l'on chute, lorsque l'on est découragé, c'est d'être capable de se relever.


Nos vulnérabilités nous invitent aussi au courage. Courage de faire avec ce que l'on est... sans baisser les bras.


Notre vulnérabilité, c'est notre humanité.

Armons-nous de courage, un pas après l'autre...

Celui qui ne chute jamais, c'est celui qui ne fait rien, ne tente rien. C'est celui qui reste immobile...


https://www.ted.com/talks/brene_brown_the_power_of_vulnerability?language=fr


Stop à la "perfectionnite"


Acceptons de nous montrer tel que nous sommes, d'aimer de tout notre cœur... Exerçons-nous à la joie, à la gratitude... Répètons-nous jour après jour... "JE SUIS ASSEZ"!





QUELQUES PISTES DE RÉFLEXION...


-Avez-vous une vison?

Et si oui, quelle est-elle?

https://www.youtube.com/watch?v=KD-4rVQOJN8


-Êtes-vous en capacité d'identifier vos CROYANCES LIMITANTES?

Et si oui, savez-vous comment les dépasser?

https://www.youtube.com/watch?v=cOycHbFvcas


-Acceptez-vous votre part de VULNERABILITE?